Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience d’Essity.com. En savoir plus sur les cookies que nous utilisons et comment modifier vos paramètres :

Essity B 289.1 (+0.5 SEK) on 19-Oct-2019 17:29

Select region


Global Site


essity-soniatrolet-jp2019-4final.jpg

Sonia Trolet, ingénieure process dans l’usine Essity d’Hondouville, explique son métier sur un site respecteux de l’environnement, dédié à la production d’hygiène papier et d’hygiène personnelle coton.

À la sortie de l‘Université de Technologie de Compiègne (UTC), son diplôme d’ingénieur en poche, Sonia Trolet a travaillé pendant huit ans dans le domaine de la chimie avant de rejoindre Essity en 2017 comme ingénieure process. Aujourd’hui, la fabrication papier lui permet pleinement de tirer profit de la spécialité qu’elle avait choisie pendant ses études, celle du génie des procédés industriels.

« Je n’avais pas suivi une spécialité industrielle papetière lors de mes études pour autant, lorsque j’ai passé les entretiens de recrutement pour mon poste j’ai senti une véritable ouverture de la part d’Essity, et une volonté de trouver la bonne personne avec des aptitudes de leadership »,  explique l’ingénieure. 

« Il n’y a pas de journée type ici » plaisante-t-elle à la question d’une possible routine quotidienne. « Mon planning s’articule entre analyse de la production de la nuit, vérification des indicateurs, réunions sur divers sujets… mais cela peut changer à tout moment en fonction des aléas de la production. » Sonia Trolet intervient dans l’unité de fabrication papier qui transforme les balles de papier recyclé en cellulose, une unité qui convient à son dynamisme et à sa capacité d’adaptation.

« L’industrie papetière est un monde à part entière » dit-elle pour décrire un univers challengeant et animé par un besoin constant d’innovation. « Nous cherchons à développer nos produits dans les meilleures conditions. Aujourd’hui par exemple, grâce aux innovations et à la recherche, le site Essity d’Hondouville recycle aujourd’hui plus de 105.000 tonnes de vieux papiers et de briques alimentaires par an pour produire du papier toilette et des essuie-mains. C’est l’un des sites industriels les plus importants dans ce domaine en France. Un exemple concret d’économie circulaire », commente Sonia.

« L’usine d’Hondouville se trouve en Normandie et est implantée dans une zone rurale. Il y a pleins d’avantages à cela ! Je me rends au travail en vingt minutes, sans être confrontée au  trafic. Je vis dans une maison spacieuse avec un jardin. C’est vraiment agréable. » précise Sonia.

Et d’ajouter : « Sur le site, nous bénéficions de cours de sport gratuits. Cela permet de faire une coupure durant la journée et de créer du lien entre les collaborateurs puisqu’on y côtoie des personnes issues de services différents ».

L’ingénieure explique qu’Essity met l’accent sur la bienveillance au sein des équipes. « Nous avons des personnalités très différentes, mais complémentaires, et nous nous soutenons les uns les autres. Il nous arrive aussi de nous voir à l’extérieur pour passer un moment convivial, » dit-elle d’un ton réjoui.