We’re using cookies to give you the best experience possible of Essity.com. Read more about the cookies we use and how to change your settings:

Essity B 219.6 (+3.6 SEK) on 15-Nov-2018 17:29

Select region


Global site


Tena educating nurses

Une meilleure gestion de l’incontinence peut réduire la charge du personnel soignant et réintégrer les personnes atteintes en tant que membres actifs de la société.  En tant que l’une des plus grandes entreprises d’hygiène et de santé au monde, nous avons la responsabilité de mettre en œuvre des discussions et des innovations pour améliorer la qualité de vie et les normes d’hygiène à travers le monde. 

L’incontinence est une affection fréquente qui ne devrait pas causer de la honte. Car là où il y a du silence, il y a de l’isolement. En partageant des connaissances et en parlant de l’incontinence, nous pouvons accroître la sensibilisation à ce sujet pour lever les tabous et la stigmatisation qui mettent un frein à l’amélioration des normes d’hygiène à travers le monde. 

Pourquoi est-il important de parler de l’incontinence ?

Les personnes souffrant d’incontinence doivent souvent affronter leurs problèmes en privé. L’incontinence est un sujet dont on parle peu, en raison des tabous et de la stigmatisation, et les personnes touchées peuvent avoir du mal à demander des soins ou un soutien, même auprès des professionnels de la santé. En fait, plus de la moitié des hommes (55 %) et 45 % des femmes se sentent gênés d’acheter des produits contre l’incontinence.

En évitant de demander de l’aide, ceux qui souffrent d’incontinence peuvent risquer d’utiliser les mauvais produits, ou de n’en utiliser aucun, rendant plus difficile la gestion de leur condition ou alourdissant la charge de leur personnel soignant. Dans certains cas, l’incontinence peut être gérée avec les produits adaptés. Cependant, il est important de parler de l’incontinence avec un médecin spécialiste, car elle peut être le signe de problèmes de santé plus graves. 

Qu’est-ce que l’incontinence ?

La Société internationale de la continence (International Continence Society, ICS) a défini l’incontinence urinaire comme étant « toute perte involontaire d’urine », cependant l’incontinence peut aussi inclure l’incontinence fécale (anale). L’incontinence urinaire et l’incontinence fécale affectent des individus de tout âge et sont sources de honte, dépendance, stress, dépression, isolement social et stigmatisation. Plusieurs indicateurs montrent que, du fait du vieillissement de la population et de l’augmentation du surpoids, la proportion de personnes souffrant d’incontinence augmente rapidement à l’échelle globale.

L’incontinence urinaire peut-elle être contrôlée en buvant moins de liquide ?

On peut penser que boire moins de liquide aide à contrôler l’incontinence urinaire. Toutefois, boire au moins de six à huit verres d’eau par jour permet à la vessie de fonctionner normalement. D’autres activités, comme des exercices du plancher pelvien réguliers, renforcent les muscles du plancher pelvien et peuvent réduire considérablement l’incontinence, ou même la faire disparaître.